Aller le contenu

Avignon Enfants à l’honneur, une démarche philosophique

En compagnie d’Edwige Chirouter et d’Edgar Morin

Par Geneviève Lefaure, vice-présidente de Scènes d’enfance – ASSITEJ France

De la liberté nous avons voulu écrire le nom dans le séjour des enfants en Avignon. La liberté à l’honneur, cette année, comme thématique, fil rouge qui les guidera et qu’ils appréhenderont.

Cette liberté, première dans l’ordre chronologique de la devise de la République, cette liberté, un essentiel tellement bousculé dans la période que nous traversons, nous avons voulu la questionner à hauteur des enfants, donc très haut, à la hauteur des questions qu’ils se posent, à hauteur de la philosophie. Qu’Edgar Morin soit le parrain d’Avignon Enfants à l’honneur 2021 est un signe fort.

« Problématiser est le premier apprentissage de liberté de l’esprit », Edgar Morin.

Ce qui nous semble essentiel dans les mois qui nous séparent du festival, c’est, tou·te·s ensemble, d’entrer dans une démarche à visée philosophique, adultes et enfants.

Aussi avons-nous sollicité Edwige Chirouter, grande militante de la relation des enfants avec la philosophie, pour qu’elle nous accompagne. Pour interroger aussi bien Antigone ou Harry Potter que Platon : Obéir aux lois ? Transgresser les interdits ? Peut-on être libre ? Des ateliers vont se mettre en place, des « oasis de la pensée », où, durant les mois qui nous séparent du festival, les enfants qui viendront en Avignon vont échanger, débattre, argumenter.

« Il ne s’agit pas de dire ce que l’on pense, mais de penser ce que l’on dit », Edwige Chirouter.

Edwige Chirouter est universitaire, titulaire de la chaire Unesco « Pratique de la philosophie avec les enfants », autrice de nombreuses publications et livres. Et nous nous sommes déjà bien trouvé·e·s.

Nous nous sommes réuni·e·s pour la première fois, le 6 avril, pour le lancement, en quelque sorte, de l’édition 2021. Derrière nos écrans, dans nos petits carrés, nous étions là, responsables culturel·le·s, socio-culturel·le·s, éducateurs·trices, artistes, animateurs·trices, membres du Conseil d’administration… Des passeurs·ses d’art, de lumière, prêts à transmettre la richesse des récits qui traversent l’histoire de l’humanité et qui s’écrivent encore aujourd’hui.

« Il ne faut pas seulement des livres pour endormir les enfants le soir, mais aussi pour les réveiller le matin », Philippe Corentin.

Avignon Enfants à l'honneur

GRATUIT
VOIR